COP23, Conférence de l’ONU sur les changements climatiques

La COP23 – Conférence annuelle de l’ONU sur les changements climatiques s’est tenue à Bonn en Allemagne du 6 au 17 novembre 2017, rassemblant les délégués de plus de 190 pays. Elle était présidée par le premier ministre fidjien Frank Bainimarama.

La continuité des Accords de Paris

Le but de cette COP23 était d’avancer sur la mise en oeuvre des Accords de Paris établis il y a deux ans. 197 Etats s’étaient engagés dans ces accords, dont l’ambition principale était de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C, idéalement en dessous de 1,5°C. Cependant, d’après les réductions actuelles des gaz à effets de serre, il est prévu que le réchauffement climatique atteigne plus de 3°C d’ici 2100, ce qui montre l’insuffisance des efforts fournis et l’urgence d’y remédier.

 

Une année marquée par les catastrophes climatiques

La COP23 s’est déroulée dans le contexte d’une année marquée par des catastrophes climatiques de plus en en plus fréquentes telles que des ouragans, incendies, vagues de chaleur et de violentes inondations. D’après l’organisation météorologique mondiale, 2017 sera l’une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées. Le bilan de la COP23 souligne ainsi l’urgence d’agir afin d’éviter les conséquences dramatiques de la multiplication des catastrophes météorologiques, de la concentration de dioxyde de carbone, de l’élévation du niveau de la mer et de l’acidification des océans.

Le dialogue Talanoa

Parmi les notes positives de cette COP23, on peut noter la mise en place d’une plateforme sur les peuples autochtones ayant pour but de mieux appréhender les conséquences du changement climatique sur ces communautés. Frank Bainimarama. a également évoqué le dialogue « Talanoa », terme fidjien désignant « un processus de dialogue inclusif, participatif et transparent, dont le but est de partager des histoires, de construire de l’empathie et de prendre des décisions sages dans le sens de l’intérêt collectif ». C’est à travers le dialogue Talanoa que le premier ministre fidjien souhaite  faire avancer les accords de Paris, en rassemblant les 195 États pour la COP24 en Pologne en 2018 afin de dresser un bilan collectif des émissions de gaz à effets de serre.

 

Pour en savoir plus sur les résultats de cette COP23, vous pouvez consulter le communiqué de l’ONU sur la COP23.

 

Sources

http://www.lavie.fr/actualite/ecologie/cop-23-le-dialogue-talanoa-va-t-il-relancer-les-conferences-sur-le-climat-20-11-2017-86267_8.php

https://cop23.unfccc.int/fr/news/la-conference-climat-de-bonn-tremplin-pour-de-plus-hautes-ambitions

http://www.liberation.fr/planete/2017/11/18/climat-s-est-il-passe-quelque-chose-a-la-cop-23-de-bonn_1610881

Dernières actualités

L'agenda

Conférence "Eaux plurielles ?" | Expo Géo-logiques
13ème Forum d'Information Risques Majeurs IRISES
Steering Committee
[Cycle de webinaires ] Biodiversité, une richesse : engagez votre entreprise pour la nature
[Cycle de webinaires ] Optimisez votre chaîne d’approvisionnement pour la rendre plus efficiente et durable
[Cycle de webinaires ] Risque de pénurie d’eau dans le Grand-Est : comment poursuivre votre activité en économisant votre consommation d’eau ?
[Cycle de webinaires ] Produire mieux en consommant moins !
[Cycle de webinaires ] Comment travaillerons-nous demain ?
[Cycle de webinaires ] Crises sanitaires et environnementales : comment s’y préparer ?
Salon Industries du Futur Be 4.0 - Annulé
Salon Industries du Futur Be 4.0 - Annulé
Plenary Meeting - Digital Meeting via Zoom
Festival International de Géographie

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur print
Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter et du contenu exclusif
Profitez d'un audit Climatique gratuit

à lire aussi